Je veux créer de beaux bijoux, mais pas seulement…

Un joli bijou, c’est bien. Mais un bijou porteur de sens, c’est tellement plus puissant !

Quel est notre rapport au sacré ?

En occident, les grandes étapes de la vie sont très peu célébrées.

La relation avec les mondes invisibles n’est plus entretenue, collectivement.

Il y a une perte de repères pour nous situer en tant que femme, aux diverses périodes de notre vie.

Et la fin de ce lien entre notre identité et le sacré est une perte à un niveau symbolique et émotionnel…

On sent souvent qu’il nous manque quelque chose.

C’est probablement ce qui nous pousse, chère soeurcière, à aller rechercher des connaissances spirituelles ancestrales ou à rencontrer des voies chamaniques, je me trompe?

 

Un bijou pour marquer un passage

De tous temps et en tous lieux, les sociétés ont créé des rites de passage, pour marquer les transitions d’un état à un autre.

Et ces passages se marquent visuellement : on obtient le droit de revêtir un vêtement, un bijou, on reçoit une parure après avoir passé une initiation précise, on marque son corps avec un tatouage…

Par exemple, on devient une femme, on acquiert une responsabilité, on obtient un nouveau pouvoir, on est initiée à un mystère…

Cette initiation nous rend légitime à porter un bijou particulier.

Et le bijou (nous) rappelle cette légitimité.

Désormais, en tout temps ou à des moments déterminés, on a le droit de porter le bracelet des initiées.
Ou le collier. Ou la coiffe…

 

Matérialiser la magie

De tous temps, les humains ont utilisé des bijoux à des fins de magie ou de guérison.

Sur tous les continents, le bijou est associé aux rites qui rythment la vie : il peut être fabriqué, choisi ou offert pour marquer un événement.

Il devient alors un bijou puissant d’ancrage à une nouvelle réalité, auquel sera lié tout un émotionnel, un ressenti, qui peut être transformateur.

C’est cette fonction « performative » dont je te parlais dans l’article précédent !

On crée des bijoux qui deviennent la matérialisation des sentiments ou on les réalise pour le symbole qu’ils représentent.

Un bijou, une parure, un ornement… Sont des façons d’habiller le corps d’une façon toute particulière : porter un bijou signifie quelque chose.

Le bijou est étudié par l’anthropologie, parce qu’il habille le corps et a toujours eu des fonctions diverses, au sein des sociétés humaines.

Depuis la Préhistoire, on choisi d’ajouter un bijou sur son corps pour une raison distincte.

Il va révéler que l’on adhère à des valeurs.

 

Chaque parure montre un aspect de la personne qui la porte, souligne, fait rayonner les valeurs qui font sens pour elle.

 

La spiritualité entre alors dans la matière, la matière devient le support des visions spirituelles de ceux qui portent un tel bijou.

 

Des perles tissées par les femmes, pour relier au sacré

Les bijoux tissés se retrouvent sur tous les continents.

Les femmes les ont réalisés partout, les faisant porteurs de sens.

Sur tous les continents et souvent, si pas toujours, la création de bijoux tissés est un art traditionnel pratiqué par les femmes et transmis de mères en filles.

 

Famille de Native American, une arrière grand mère montre à son arrière petite fille la diversité de dessins utilisés. Ainsi, elle assure la transmission du travail de broderie de perles à la génération suivante. à partir du site suivant: http://viestiphoto.photoshelter.comFamille de Native American, une arrière grand mère montre à son arrière petite fille la diversité de dessins utilisés. Ainsi, elle assure la transmission du travail de broderie de perles à la génération suivante. à partir du site suivant: http://viestiphoto.photoshelter.com

 

C’est qu’il y a des secrets initiatiques féminins véhiculés au cours de cette transmission, une passation de pouvoir.

La femme qui acquiert ses parures acquiert un nouveau statut.

Choisir son bijou, en choisir les dessins, les symboles, le créer, puis enfin le porter… comme une consécration.

Il n’est pas qu’une ornementation frivole, mais se lie à un vécu, une expérience personnelle et prend alors un sens personnel important.

Le porter est un évènement en soi.

On touche à des questions sociales, de statut… Mais on touche aussi au sacré !

 

Comment je suis venue aux “bijoux sacrés”

J’ai appris le tissage de perles en Amazonie, ce sont les femmes d’une famille Shipibo qui m’accueillait auprès d’elle, qui m’ont initiée à cet art.

Je suis arrivée en Amazonie parce que j’ai eu l’opportunité d’aller à la rencontre des plantes médecines et des gardiens de ces connaissances ancestrales que sont les arts de guérir avec les “plantes maitresses”.

J’ai toujours été passionnée par tout ce qui touche aux états modifiés de conscience et aux informations transformatrices qu’il est possible de recevoir, quand nous ouvrons nos perceptions habituelles.

Lors de ce voyage, comme je te le racontais dans cet article sur mon cheminement vers le Féminin Sacré, le thème imprévu de l’importance d’être entre femmes s’est imposé à moi.

J’ai vécu le grand honneur de baigner dans une énergie féminine, partageant le quotidien des femmes qui m’accueillaient.

Et une pratique essentielle, dans leur vie, est l’apprentissage et la transmission de l’art de tisser les perles.

Elles jouent avec les couleurs des perles rocailles, pour tisser des bracelets, des coiffes ou des parures à porter sur le torse, pour dessiner des symboles représentant le chemin de vie de celui qui les portent.

J’étais là-bas pour apprendre et me nettoyer le corps et l’esprit grâce aux “plantes maitresses”, ce qui impliquait de pratiquer des cérémonies chamaniques.

Or, au cours d’un voyage chamanique, j’ai eu la vision suivante:

Des divinités immenses plongeaient la main dans un sachet rempli de bracelets et de parures pour choisir un bijou, puis l’amenaient à leur visage et en respiraient les couleurs.

Il m’est venu la compréhension que chaque combinaison de couleurs composait un parfum particulier.

Et créer ces bijoux était alors comme un acte d’offrande à ces divinités, à qui il plait de pouvoir respirer ces parfums de couleurs : m’est venue l’envie irrésistible de créer toujours de nouvelles combinaisons de couleurs, pour créer des symphonies de palettes de couleurs aromatisées !

 

Un bijou peut donc aussi avoir une fonction de relier les individus à l’invisible : il peut être dédié à une force, une énergie ou une divinité, pour favoriser sa protection et s’en attirer les faveurs.

 

Ce fut aussi le voyage qui m’a appris que le Divin et le Sacré, le Transcendant, existe et que nous sommes bien petits face à certaines forces incommensurables… Mais c’est peut-être une histoire pour un prochain article!

 

Des bijoux dans la tradition des femmes du monde

Le tissage de perles de verre se retrouve dans beaucoup de peuples d’Amérique du Nord et du Sud, comme on les retrouve en Afrique ou en Asie !

Tant d’ethnies les utilisent pour créer des motifs géométriques et colorés.

Chez les Massai, chez les Zulu, chez les Ndebele d’Afrique du Sud, chez les peuples nomades de Russie, chez les Navajos, les Shipibo d’Amazonie, …

Il y en a tellement et je suis bien incapable de les énumérer et encore moins de décrire toutes les significations existantes!

Partout, les bijoux, perlés ou non, ont connecté les femmes (et les hommes) qui les portaient à un sens.

C’est dans cette optique de créer du sens que je crée mes pièces.

 

 

Créer ton rite de passage et te célébrer toi-même

Les bijoux que je crée sont destinés à activer une réalité, à matérialiser un sentiment.

Je crée des « bijoux performatifs ». Je veux qu’ils soient des rappels… De magnifiques autels nomades !

Dans un temps qui a oublié les rites reliés aux grandes questions du sens des expériences de la vie, qui ne sait plus offrir d’espace pour le sacré, je crée des pièces uniques : des bijoux de pouvoir, qui infusent le sens que leur porteuse a besoin de marquer et d’honorer!

Nous pouvons remettre de la conscience et du sacré sur les étapes de notre vie de femme.

Nous pouvons recréer nos propres rites de passages et nous célébrer en marquant l’étape avec un bijou de pouvoir.

Quel événement voudrais-tu marquer, dans ta vie?

Quelle énergie voudrais-tu invoquer et connecter en toi?

Quel rituel es-tu prête à poser? Quelle initiation?

Quelle création unique incarnerait ton intention?

 

 

N’hésite pas à me contacter pour discuter de ton projet personnel.

Tu peux aussi t’inscrire à ce blog pour être tenue au courant des créations inspirées, ajoutées dans la boutique!

A bientôt, ma sœur sur ton chemin de grâce, qui est ta propre voie initiatique…

Laissez un commentaire

eleifend Curabitur vulputate, Praesent Nullam mi, pulvinar efficitur. libero