0

J’aimerais te raconter pourquoi j’ai créé Mystic Yzis.

Pour entamer les présentation…

J’ai créé Mystic Yzis pour exposer mes créations, d’abord.

Ensuite, pour connecter à toutes mes soeurcières qui veulent se redonner la valeur qu’elles méritent.

Mais aussi, pour participer au mouvement de retour du Féminin Sacré!

Cette énergie qui ré-harmonise les relations tronquées au monde, à la nature et à Soi-même!

J’ai pleins de choses à dire sur le sujet, alors j’y reviendrai plus tard, plus tranquillement, qu’est-ce que tu en dis?

J’ai envie de te parler de coiffes, là: comment on en vient à fabriquer des bijoux de cheveux aussi imposants??

Eh bien, j’ai commencé à créer des coiffes parce que depuis toute petite, je suis fascinée par l’aura qui émane de celles qui en portent.

Ma mère avait des dessins de fresques égyptiennes qui mettaient en scène des Déesses comme Isis ou Hathor, avec leurs coiffes vautour et autres couronnes spécifiques…

Et moi, ça me fascinait! C’était magique! Va savoir qu’est-ce qui me fascinait autant, mais j’avais piqué l’un de ses dessins et je passais des heures à recopier, plume par plume, les “coiffes vautour” qui ornaient la tête de ces royales dames…

 

 

Plus tard, j’ai commencé à être attirée par l’esthétique des gravures d’Art Nouveau… Les images, les statues, l’architecture… Et comme je suis Bruxelloise, je ne sais pas si tu es au courant, mais l’Art Nouveau y est partout!

Je parcourais souvent les rues en cherchant des yeux ces dessins sur les façades des maisons.

Depuis que je suis enfant, du coup, mes yeux sont attirés par les diverses façons de parer les cheveux des femmes de diverses époques et de diverses parties du monde…

Il y a quelque chose de féérique, d’un peu magique, qui émane d’une femme dont la tête est ornée d’une coiffe ou d’un bijou de cheveux…

 

Porter une telle parure révèle la beauté et une sorte de “dignité mystique” de celle qui la porte.

Parce que porter une coiffe, une couronne, ce n’est pas seulement porter un objet, mais c’est incarner l’attitude qui lui est liée!

 

 

C’est ce que je veux faire, avec Mystic Yzis.

Je veux que les femmes réveillent cette magie qui vit en elles!

Je veux qu’elles incarnent cette part d’elles-même qu’elles ont peur de révéler!

Je veux que les femmes célèbrent les qualités intérieures qu’elles ont besoin de mettre en valeur, dans une vie qui ne le leur permet pas toujours.

Je veux offrir des expériences de reconnexion à leur dimension mystique, sacrée et unique, à travers des créations qui font écho à une énergie spécifique.

 

J’utilise le support des coiffes, qui me fascine, mais d’autres voies de création(s) se dessinent à l’horizon…

 

Ce qui compte, c’est que le Féminin Sacré revient enfin à l’honneur!
Et c’est alors la célébration de la Vie même qui revient.

 

En fait, tu vois, Je ne veux pas seulement offrir de porter un bijou.

Je veux te proposer un choix.

Je voudrais que les femmes se choisissent, qu’elles entrent dans le mouvement de retour du Féminin Sacré à sa juste place!

L’Humanité a choisi trop longtemps une voie de négation des qualités du Féminin.

Les qualités du Féminin sont celles de la Vie, du respect de nos rythmes et de nos cycles (en tant que femmes, mais ça marche aussi pour la planète).

L’Humanité s’est déconnectée de l’environnement au même titre que de son environnement intérieur…

Chaque femme est unique et précieuse, comme la Vie et la Mère Gaïa le sont.

Chaque femme a besoin, à certains moments de sa vie, d’aller reconnecter une nouvelle dimension d’elle-même et de la révéler, de l’assumer, de la vivre.

Je veux offrir de poser ce que l’on appelle en anthropologie un “acte performatif”: en posant un acte, en faisant, on rend réel.

En faisant vivre l’expérience, on ancre dans la réalité cette expérience.

Mais ça aussi, j’en reparlerai…

En tout cas, je veux offrir des créations qui permettent aux femmes d’aller connecter leurs qualités intérieures, en incarnant un avatar du Féminin Sacré qui représente ces qualités.

Ouuuhlala, encore un sujet sur lequel j’ai hâte de revenir plus tard!

Je veux offrir des créations chargées de l’intention d’honorer le sacré de la vie des femmes.

Je veux qu’elles se souviennent de la puissance de leur dimension sacrée aux multiples facettes…

Parce qu’au delà de la beauté et de l’esthétique, honorer et célébrer le Féminin Sacré, c’est guérir les énergies déséquilibrées, c’est remettre le respect de la vie et le lien au monde à sa juste place.

 

C’est rétablir le lien à la vie/à la nature/aux autres/à soi, de façon harmonieuse.

 

 

J’adore l’œuvre complexe mais terriblement inspirante de Clarissa Pinko Estes, “Femmes qui courent avec les loups”.

 

 

Elle parle de ce Féminin Sacré en évoquant la Femme Sauvage”.

Voici quelques extraits choisis, qui résument tellement bien mon ressenti…

 

Et celui de toujours plus de femmes dans le monde:

 

“Une femme saine est comme une louve: robuste, pleine comme un œuf, débordante de vitalité, consciente de son territoire, donneuse de vie, inventive, loyale, bougeant beaucoup. (…) Quand la vie des femmes est en état de stase ou bien pleine d’ennui, il est temps qu’émerge la femme sauvage; il est temps que la fonction créatrice de la psyché vienne inonder le delta.

(…)

La Femme Sauvage est la patronne archétypale de celles qui peignent, écrivent, sculptent, dansent, pensent, prient, cherchent, trouvent – car elles sont dans le domaine de l’invention et c’est là sa principale occupation.  (…) Elle est absolument essentielle à la santé de l’âme et de l’esprit des femmes.

(…)

Elle est la force de Vie/Mort/Vie. Elle est l’incubatrice. Elle est l’intuition, celle qui voit loin, celle qui entend tout, elle est le cœur loyal. Elle encourage les humains à continuer à parler les multiples langages des rêves, de la passion, de la poésie. Elle chuchote dans les rêves nocturnes, elle laisse derrière elle ses empreintes sur le terrain de l’âme des femmes, qui, alors, éprouvent l’infini désir de la trouver, de la libérer, de l’aimer.”

– Clarissa Pinko Estés, dans son “Femmes qui courent avec les loups”.

 

C’est cette Femme Sauvage, qui vit et palpite dans les entrailles des femmes, dans leur cœur et dans leur os, que je veux honorer.

 

C’est elle et tous ses archétypes que je veux participer, avec mes créations, à célébrer.

…Les archétypes… Une notion clef! Encore un thème que j’aborderai abondamment, sur ce blog!

 

La Femme Sauvage, Sacrée, est de retour.

 

Les femmes recommencent à incarner leur vérité profonde, à travers leurs arts, leurs missions de vie assumées, leurs pratiques, leurs rituels.

 

C’est pour participer à cet éveil, à ce retour au Soi libéré des femmes que je veux partager ce que je porte moi-même comme inspirations.

Que nos libérations mutuelles se fassent écho et se nourrissent les unes les autres!

Awen chères soeurcières!

Laissez un commentaire

quis ut sed leo lectus dapibus luctus justo mattis felis